HORS PAIRS. Performance d’après-midi.

Le dimanche 6 octobre à 15h
Départ de Bain St-Michel par navette à 14h
Retour de Laval, à 18 h
RSVP avant le 2 octobre, le nombre de places est limité : info(à)galerieverticale(point)com
214, Boul. Ste-Rose, Laval

Actions “OFF” 
Artistes : Anne Parisien & Christian Bujold (QC), Hugo Gaudet-Dion & Véronique Guitard (QC), Jean-Sébastien Vague (Jade Barrette & Sophie Rondeau)(QC), Marie-Claude Gendron (QC).

Verticale – centre d’artistes présente, en périphérie de la 4e édition de VIVA! Art Action, l’événement Hors Pair. Performances d’après-midi. Aux frontières nord de l’île Jésus, dans le quartier Ste-Rose, Verticale propose à sept artistes de la performance d’inscrire leurs processus dans un lieu connoté qui se transforme pour l’occasion en un terrain propice à la reconfiguration des identités et des relations du corps à l’espace.

Anne Parisien et Christian Bujold 
Le travail de performance et de vidéo d’Anne Parisien et Christian Bujold arrime espace et notions mathématiques (trajectoires et surfaces planes, convexes, concaves, parallèles, vides, pleines, etc.) dans le but d’explorer le rapport au corps et sa relation à l’autre. Attirance et répulsion, symétrie, réflexion, ces grilles-types d’analyse deviennent un espace de réflexion pour cette exploration sensible. Travaillant généralement à partir d’une seule intention directrice, c’est dans la durée de l’exercice que l’on retrouve l’évolution d’un rapport à l’autre. Il s’installe ainsi, en vertu du lieu investi et par l’interprétation de la contrainte de chacun des partis, une tension énigmatique qui active, à la fois parallèlement et en superposition, les deux corps en action. C’est dans ce cadre que les artistes s’insèrent et expérimentent. Entre le contrôle et le chaos, ils jouent avec les limites des espaces circonscrits et investissent autant les possibilités qui se présentent que les occurrences qui se produisent. Toujours en mouvance, leurs corps se dédoublent, se reflètent, se superposent, se contredisent ou s’accordent dans des rapports à l’autre à la fois méthodiques, instinctifs et poétiques.

Hugo Gaudet-Dion & Véronique Guitard
Véronique Guitard et Hugo Gaudet-Dion travaillent et demeurent en Outaouais. Elle a étudié  les arts visuels à l’Université d’Ottawa tandis qu’il a complété son baccalauréat en arts visuels à l’Université du Québec en Outaouais en 2009. Les deux artistes, ayant aussi des pratiques individuelles, collaborent depuis 2008. Leurs performances ont été présentées au Québec (AXENÉO7, L’Art Passe à l’Est, Espacémi), en Ontario (Galerie 101, Club Saw) et lors de plusieurs soirées Fait Maison, un atelier ouvert en performance à Gatineau. En 2013, ils ont participé à une vidéo présentée dans le cadre de l’exposition Mes plaisirs sont plus sombres que les tiens de Stéphane Gilot à AXENÉO7. Ils ont aussi tenu les rôles d’acteurs/performeurs dans la vidéo Jeux de Josée Dubeau en 2012.

Jean-Sébastien Vague (Jade Barrette & Sophie Rondeau)
Fondé en 2008, Jean-Sébastien Vague est une cellule performative réunissant Jade Barrette et Sophie Rondeau. Ce nom propre ne désigne ni l’une ni l’autre, mais une autre entité, où l’une et l’autre se confondent, de manière à éprouver les limites entre l’interchangeabilité et l’interdépendance des individus. Jean-Sébastien Vague se développe comme un laboratoire identitaire ininterrompu utilisant le corps et son image, les comportements et attitudes comme matières premières d’expériences qui s’insèrent dans les activités de la vie courante, incluant celles liées à la sphère artistique. Des actions ponctuelles, réalisées dans des lieux aussi variés que les salons d’esthétique  et les centres commerciaux, s’allient à des manœuvres furtives, comme l’adhésion à un code vestimentaire au quotidien, afin d’exploiter les paradoxes entre conformisme et individualisme. C’est à la Galerie de l’UQAM que sera présentée la première exposition solo de Jean-Sébastien Vague, au printemps 2014, dans le cadre de son projet de fin d’études à la maitrise. Le duo vit et travaille à Montréal.

Marie-Claude Gendron (QC)
Native de Québec, Marie-Claude Gendron a complété son baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval en 2012. Son travail a fait l’objet de présentations solos et collectives notamment au Lieu, centre en arts actuels (Québec), à la Galerie des arts visuels (Québec) et dans le cadre du RIAP 2012 (rencontres internationales d’art performance).Depuis 2010, elle s’investit dans l’organisation d’événements performatifs autogérés. Dans le cadre de la mesure par Première Ovation, elle obtient une bourse d’initiative originale à la diffusion indépendante en 2012 et une bourse de commissariat en 2013. Elle poursuivra ses recherches à la Maîtrise en arts visuels à l’UQAM à l’automne 2013.

Présenté par Verticale – centre d’artistes