Les courges – prendre le temps – Great glacier – une performance-combat entre Érick d’Orion et Jean-Sébastien Vague (idée originale de HNSGMG)

Maude Veilleux
11 octobre

Tant de choses à dire concernant le troisième soir de VIVA.

Tout d’abord, Sylvie Cotton nous a demandé de nous attacher à un inconnu. Je suis restée dans les gradins pour observer. J’ai bien aimé voir les dynamiques se créer. Plusieurs ont pris leur temps. Ils se sont assis, ont attendu de s’apprivoiser. D’autres se sont lancés dans des chorégraphies, du yoga, de l’escalade. Sur un banc, Jacqueline est une sirène, Fortner est son rocher.

Pourquoi ce n’est pas VIVA toutes les semaines?

La question a été soulevée lors du banquet. Super mix de cucurbitacées. Il y avait même des topinambours. Hugo Nadeau portait son meilleur kit d’automne. Nous avions chaud.

Dorothea Rust
Un hoodie bleu zippé jusqu’au front. Elle ne voit rien, se déplace à tâtons. À ceux qui veulent l’aider, elle dit : don’t touch me. Elle nous demande de mettre nos téléphones sur deux tables. Elle déplace les tables. Ça branle, ça manque tomber à terre. Le monde est stressé. Je les comprends. Elle a un bâton/une buche. Elle le lance. Ça déménage, je vous le jure. Les gens restent proches même s’ils ont peur. Sont-ils curieux ou veulent-ils sauver leur cellulaire?
Elle lance des cartons. Is melting me frôle la tête. Elle se déshabille, donne ses vêtements aux spectateurs. Elle est peinte comme une arbitre et enfile ses souliers à crampons. Elle chante : let’s dance put on your red shoes

https://www.youtube.com/watch?v=N4d7Wp9kKjA

fat / gros souliers
fake / faux souliers
cake / souliers en gâteau
great / souliers grenat
national day / souliers de fête nationale
mother’s day / souliers de la fête des Mères
father’s day / souliers de la fête des Pères
leather / souliers de cuir
hipster / souliers de personne branché
whisper / souliers de murmures
loser / souliers de perdant
fast / souliers prêt-à-manger
green / souliers verts
clean / souliers nets
queen / souliers de reine
spleen / souliers de Baudelaire
Halloween / souliers d’Halloween
in between / souliers d’entre-deux
yellow / souliers jaune
mellow / souliers melon
fellow / souliers de compagnon
cowboy / souliers de cowboy
orange / souliers orange
apple / souliers pomme
banana / souliers banane
nipple / souliers de mamelons
lazy / souliers lady

Nadège lui rend sa paire de jeans tout bien pliée.

Emilie Monnet
Nous partons pour une promenade dans le quartier. Nous sommes environ deux cents personnes. Nous sommes peut-être une manifestation. Les voitures nous klaxonnent.

Premier arrêt au NCSM HMCS Donnacona, le bureau de la réserve navale.
https://www.google.ca/maps/@45.4814471,-73.5827595,3a,15y,311.96h,83.86t/data=!3m6!1e1!3m4!1sP51mBzPf0CRs6uVvj9-LjA!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1

Emilie nous montre le logo. Vous pouvez le voir là:
https://www.facebook.com/NCSMDonnacona/photos/a.185184281584782.25005.185184131584797/185184284918115/?type=3&theater

Cette poignée de main est celle de Jacques Cartier et de Donnacona.
Emilie nous lit un courriel qu’elle a reçu d’un officier dont le titre m’échappe. On se fait encore klaxonner.

Hello Emilie,

I apologise for the inability for us to meet your request but I will gladly answer your questions. I have read a bit about the history of Montréal in a few good books by Edgar Andrew Collard and I thought, in my own ignorance, that the hand shake on the crest referred to “La Grande Paix de Montréal” which is one of the many stories told in his book Montreal : the days that are no more. Today I Learned, as we say on reddit, that the logo actually refers to Chief Donnacona who met with Jacques Cartier and then returned to France with him. Donnacona was chief of a village where Quebec city is now located, but it isn’t clear from the different sources I read whether or not Chief Donnacona and his sons were taken to France by choice or not. As much of the history of that period isn’t exactly born out of altruism, I can’t say for sure what happened but I do believe the hand shake is meant to represent the deal that allowed Jacques Cartier to train Donnacona’s sons in French and therefore gain valuable knowledge that allowed for his travels further inland; a hand shake that would shape the history of our nation if you will.

I was not able to find an official description of the crest for I am off to the airport in a couple of hours but I’ll look into it further and see what I can find. What I have found though is the history of the use of the name Donnacona in the military. You can find that by simply looking it up on google or Wikipedia.

I hope this is of some use to you, again I apologise for the rather brief response and the inability to have someone meet you tonight.

Best of luck this evening,

SLt / Ens1 Paul B.E.A. Timperley
Officer Divisionnaire MESO / Représentant des Affaires Publiques/
Coordonnateur d’Entrainement et du Rayonnement, NCSM Donnacona
Marine royale canadienne

Je voudrais bien vous le traduire, mais le temps m’échappe. Je trouve très drôle que sa source d’information soit reddit. À noter, l’emphase qu’il met sur l’impossibilité de savoir si Donnacona et ses fils ont été invités en France ou amenés de force. Emilie nous demande de nous trouver un buddy pour reprendre la route. Mon équipier se nomme Vincent. Il a étudié à Concordia. Nous nous dirigeons vers le parc Saint-Henri. Au centre du parc, le monument à Jacques Cartier.
Jacques Cartier se tient debout. Sous lui, des têtes d’Amérindiens crachent de l’eau.

http://artpublic.ville.montreal.qc.ca/oeuvre/monument-a-jacques-cartier/

Le 6 mai 1536, Donnacona est capturé par Jacques Cartier et amené de force en France. Il y mourra en 1539, enterré dans une fosse commune réservée aux autochtones d’Amérique. Cette fosse se situait sous la rue des Andouilles, nom donné aux Indiens en général.

Nous rentrons au quartier général. Je marche sans mon buddy. Je réfléchis.

Après la performance de Jason Lim, Marlène a les yeux rouges. Elle a pleuré. Elle dit : c’est comme respirer du temps.