Emilie Monnet

VIVA! Art Action
28 août

Émilie Monnet est une artiste interdisciplinaire mi-Anishnaabe, mi- française, qui a fondé l’organisme ONISHKA en 2011 dans le but de faire la promotion des œuvres performatives résultant de collaborations entre des artistes de différentes cultures et disciplines. Son travail expérimente et crée là où les langues, l’imagination et la mémoire se rencontrent. Par le biais du théâtre et des arts médiatiques, Monnet raconte des histoires qui puisent dans la symbolique des rêves et des mythologies personnelles et collectives.

En 2012, Monnet met en scène Chants de deuil, chants de vie, une performance musicale et théâtrale qui témoigne des empreintes laissées par le génocide sur les communautés autochtones et rwandaises, et ce, en collaboration avec les chanteuses autochtones Odaya et le groupe de musique traditionnelle rwandaise Komezinganzo. Son engagement artistique s’inspire de nombreuses années d‘activisme auprès d’organisations autochtones au Canada et en Amérique Latine ainsi que de sa participation à des projets d’art communautaire avec des femmes judiciarisées et des jeunes autochtones.

Diplômée en 2007 du programme d’interprétation pour autochtones offert par Ondinnok – en partenariat avec l’École nationale de théâtre du Canada (Montréal) – Émilie Monnet a également étudié les arts médiatiques et obtenu une maîtrise en études de la paix et résolution de conflits des universités Deusto en Espagne et Uppsala en Suède.