Conférence: Quel performatif générons-nous ?

VIVA! Art Action
28 août

Dès la fin des années 1970, Sylvie Tourangeau propose des performances déjouant les modes de représentation au profit d’une présence authentique issue d’une construction identitaire mouvante. Dans le souci d’une meilleure compréhension de cette fonction transformative de l’art performance, elle crée au début des années 1980, en marge des institutions académiques, des « workshops » issus de son propre travail d’atelier, nourris par une recherche active auprès de nombreux performeur(se)s et liés à la circulation de différents discours sur l’art performance. Cette pratique assidue de la performance, d’atelier intensif en collectif et de publication d’articles sur l’art performance au Québec a précisé les paramètres d’une recherche globale d’un vocabulaire issu directement du processus performatif. Dans cette communication conviviale, c’est sous forme d’interrogation, d’anecdote, et de constats momentanés que Tourangeau abordera les conditions d’apparition d’un performatif d’art performance, la présence d’un performatif de vie, ainsi que les effets d’un performatif de rencontre.

Présenté dans le cadre d’Une bibliographie commentée en temps réel : l’art de la performance au Québec et au Canada