Histoire sommaire de la performance, par les artistes de VIVA!

octobre 1st, 2013
Marc-Antoine K. Phaneuf

Par le biais d’un questionnaire, j’ai demandé aux artistes de VIVA! de quelle performance, célèbre ou non, auraient-ils aimé être l’auteur. À trois heures de l’ouverture officielle du festival, voici quelques réponses recueillies.

***

Claude Wittmann

« The Ghost March par Pawel Althamer, Varsovie, 2009 ou 2010

Parce que l’action de l’auteur, avec la collaboration d’autres personnes toutes habillées de tuniques de prisonniers, a empêché la marche d’un groupe néo-nazi (National Radical Camp) de passer par le centre ville de Varsovie. »

 

***

Camila Vasquez

« Je ne pense pas que j’aurais aimé être l’auteur de l’œuvre de quelqu’un d’autre, mais une pièce que je j’aime beaucoup est Walking on the Wall (1971) de Trisha Brown. Pour la relation à l’architecture, pour la simplicité de la gestuelle, pour le dessin et la géométrie inhérente au mouvement des performeurs, pour la transformation extraordinaire des rapports à l’espace et au public. »

 

***

Victoria Stanton

« Alison Knowles’ Make a Salad. She first did this is 1962! Brilliant. I love how she turned ‘the spectacular’ on its ear, while still presenting the piece very much in a ‘performance’ (which is to say, stage-based, format). And, even while doing this piece from the stage, it was very much about the participation of the audience – making food that would then be shared with all those in attendance, who witnessed its making. Process & purpose combined beautifully. A work about generosity, sincerity, banality, the body, the audience, time, the commodification (ie: consumption) of art: a piece that was (is) at once social, political, feminist. So simple and so smart. I could go on but I’ll stop here. »

 

***

Ulysses Castellanos, pour le Contrary Collective

« Britney Spears’ performance of “Gimme More” at the 2007 MTV Video Awards, or Amy Winehouse’s “concert” at Kalemegdan Park, Belgrade, in 2011. Those beautiful acts of self-destruction are the best pieces of performance art I’ve ever seen. »

 

***

Étienne Boulanger

« J’aurais aimé être Arti Grabowski (toutes performances confondues) car:

1. Il est Polonais.

2. Il utilise son corps intelligemment. »

 

***

Bélinda Campbell

« Aucunes ne me viennent à l’esprit mais j’aurais aimé assister à toutes les étapes de l’art performatif, des débuts à aujourd’hui. »

 

***

Voilà qui dresse un joli portrait de la diversité du festival.

Début ce soir. Performances de Camila Vasquez (avec Amandine Garrido), Csenge Kolozsvari et Bartolomé Ferrando.

20h, dans le bain.

Laisser une réponse